Héloïse Tillinac, fondatrice de Neowork Lab

En une phrase

Coach Professionnel diplomée, consultante en communication, docteur en Sciences Politiques je mets mon parcours atypique et ma multipotentialité au service des professionnels que j’accompagne au sein de mon cabinet Neowork Lab.

Quand est née l’idée du projet slasheurs.fr ?

 J’ai créé le site pour répondre à un manque que j’ai constaté en 2012 lorsque je me suis installée à mon compte et que j’ai commencé à cumuler différentes activités. Après avoir été enseignant-chercheur à l’Université pendant 7 ans, j’ai entamé une activité de conseil en communication variant entre des missions de media training auprès d’élus, d’études sémio pour des agences de publicité et de direction de projets web edito. En parallèle je continuais à publier des articles pour des revues universitaires et à participer aux conférences de mon domaine d’expertise (représentations véhiculées par le cinéma et les séries).

Une identité claire ?

Des activités différentes, des interlocuteurs différents, des rythmes de mission différents : beaucoup de travail mais, en conséquence, une difficulté à se définir professionnellement. Ce qui me manquait c’était une vision globale de mes activités. Je voyais bien ce sur quoi je travaillais au jour le jour et mais j’avais du mal à trouver une « place » professionnelle (difficulté visible face à la fameuse question « tu fais quoi dans la vie ? »). Lorsque j’ai entendu parler du terme « slasheur » inventé par l’américaine Marci Alboher ça a été un déclic et un éclaircissement.

Et ensuite ?

En 2014, après avoir cherché vainement des informations un peu approfondies sur le sujet, je lançais le projet. Trois besoins me paraissaient essentiels chez moi et, j’en concluais, chez les autres pluri-actifs : le besoin d’y voir plus clair sur un statut juridique complexe (un congé maternité au milieu a été l’apothéose du flou et a abouti à ça), le besoin de trouver des trucs pratiques, des « conseils de collègues » pour m’organiser dans ce multi-tasking et plus largement le besoin de comprendre le phénomène pour tenter de définir une identité professionnelle stable. En bonne pluri-active, le projet s’est construit petit à petit, en filigrane de contrats divers puis d’une formation au coaching professionnel. Il a abouti en 2017 avec la mise en ligne du site.

Aujourd’hui ?

Riche de ce vécu, j’accompagne aujourd’hui les professionnels à construire leur identité professionnelle et à s’organiser dans les nouveaux enjeux liés à un paysage du travail en pleine évolution : autonomie dans des projets, frontière vie privée/vie professionnelle, aspiration à trouver du sens… J’ai fondé Neowork Lab qui propose des formations, ateliers, accompagnements notamment sur ces questions . Et  j’ai eu le plaisir de publier un Guide du Solopreneur, une sorte d’introduction pour aider tous ceux qui se lancent seuls.

Slasheuse et heureuse de l’être ?

Le discours est rodé mais n’est pas toujours entendu : je prends encore régulièrement le temps de m’interroger sur la manière de se présenter selon les interlocuteurs (une ou plusieurs cartes de visite, en dire le plus possible car les missions sont faites de hasard de rencontres/ en dire le moins possible car « trop est pire que peu »…). Cela dit, je ne cherche pas à revendiquer le « slashing » comme une identité en soi : les professionels que j’accompagne en coaching me font penser que l’on va vers la fin des carrières mono-linéaires et que chacun connaîtra à un moment de son parcours des moments de switching ou de slashing…

Post Author: La rédaction

1 thought on “Héloïse Tillinac, fondatrice de Neowork Lab

    Lucien

    (22/11/2017 - 9:09 )

    Super découverte ce site 😉 Je vais m’empresser de lire les articles passés !
    Lucien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *